Journal du loft » Loft à vendre

Loft minimaliste à vendre à Paris 10è

Le loft avec des troncs d’arbres créé par l’architecte Sébastien Duron

Depuis quelques temps, on parle beaucoup de la tendance indoor / outdoor dans le monde de la décoration. Et bien, le moins que l’on puisse dire c’est que cet appartement parisien est plutôt précurseur dans le genre. Avec ces 2 troncs de platane (véritables… Si si c’est vrai) implantés en plein milieu de l’espace de vie, ce loft a de quoi impressionner les amateurs de décoration écologique. Les geeks ne seront pas en reste puisque ces troncs d’arbre abritent moult éléments high tech tels que visiophone, téléphone, hauts parleurs et commandes électriques. Impressionnant n’est-ce-pas ?

Loft avec un tronc d'arbre intérieur à vendre à Paris 10

Loft Paris 10 avec un tronc d'arbre dans le salon

Situé à 2 pas du canal Saint-Martin, dans le 10ème arrondissement à Paris, cet ancien atelier d’artisan des années 20 a été totalement transformé en loft au design ultra minimaliste par l’architecte Sébastien Duron.

Loft avec un tronc d'arbre

Afin de ne pas perturber l’oeil qui se promène dans ce loft, un placard filant sur toute la longueur de la pièce principale intègre les différentes fonctions domestiques : la cuisine, le dressing, la télévision, la cheminée, le bureau, les sanitaires et la bibliothèque. Ainsi, tout est a portée de main, mais tout est dissimulé. Vous avez dit minimaliste ?

Loft créé par l'architecte Sébastien Duron

Loft minimaliste Paris 10

Points d’orgue de ce loft, les 2 troncs d’arbre dissimulent avec poésie les poutres porteuses de la structure. Une idée audacieuse de l’architecte qui nous transporte dans un univers onirique bien loin de l’esprit industriel du lieu d’origine. Magique.

Loft avec un arbre intérieur

Fil rouge du loft, le placard au design épuré longe l’appartement sur toute sa longueur offrant ainsi de (très) nombreux rangements.

Cuisine dans un loft à Paris 10

Loft avec un rangement intégré dans la chambre

Loft avec une paroi en verre

Vasque design dans un loft à Paris 10

Appartement à Paris 10 réhabilité avec un arbre

Plus d’informations sur ce loft minimaliste situé à Paris 10 ème
Architecte : Sébastien Duron
Année de réalisation : 2002
Coût des travaux : 55.000 euros HT
Surface : 68 m2
Prix de vente : 535.000 euros chez Architecture de collection

Droits photos : Architecture de collection


Publié le 26 février 2010 par Manuel

19 avis sur Loft minimaliste à vendre à Paris 10è

  • DjArkitek Nicolas Hornez

    L’idée est très bonne oui, mais l’incrustation des interrupteurs et autres enceinte n’est pas forcement du meilleur gout je trouve…

  • Stefania Zorgniotti

    fantastique !!! J’aime bien l’idée !!!

  • Nicolas Bregant

    Je ne connaissais pas encore ton site « le journal du Loft », il est excellent ! Une vraie source d’inspiration comme je les aime. Merci !

  • Stefania Zorgniotti

    C’ est vrai….Je te donne raison Nicolas….C’est un site fantastique !!!

  • Anthony Nuguet

    Très sympa, effectivement. Moi j’aime bien les interrupteurs incrustés, mais les enceintes accrochées bof bof

  • Aurélien Gosset

    magnifique ! même si un peu trop aceptisé à mon goût….

  • Clémentine

    Bonjour, j’adore l’idée des arbres au milieu du salon. Perso, j’ai toujours révé d’un ruisseau au milieu du salon ! Ils sont utiles puisqu’ils hébergent des arrivées électriques (on voit les interrupteurs) mais je partage l’idée de Mr Hornez pour les interrupteurs : on les voit trop. De près on voit qu’ils sont été choisis en version déco, alu… mais pourquoi ne pas avoir choisi des modèles bois (voir interrupteur lumiere sur millumine.com) , qui auraient été plus discrets de loin et peut être moins chers… ou encore le modèle cuir marron ou boite aux lettres (tons marron, rouillé…). A bientôt

  • Florian

    Pour le coup j’aime pas trop les troncs d’arbres :S, avis personnel.

  • Katia

    Il y a un moment que je pense qu’il serait intéressant de faire entrer la nature dans nos intérieurs . Tout le monde n’a pas un jardin pour se ressourcer. Les troncs sont une idée intéressante mais effectivement les enceintes et interrupteurs sont trop voyants. I l existe aujourd’hui des interrupteurs de couleurs et matières différentes qui permettent d’éviter qu’on ne les voits trop. Pour les enceintes creuser une petite niche et faire un cache dans une matière naturelle aurait été plus subtile. Les nombreux placards design sont pratiquent mais certaines façades auraient pu etre faites en écorce pour être plus dans l’esprit nature et créer comme un tableau. Un parquet aurait donné un aspect plus chaleureux et intime et nous aurait transposé dans la forêt tout de Go. On pouvait aussi opter pour un mur végétal et un tapis tuffté dans des tons de vert comme le tapis de chez Roche et Bobois (Vue du ciel : inspiré de la photo de Yann Arthus Bertrand).Pour compléter cet univers onirique et achever mon idée , les mobilshadow de Smarin devant les fenêtres et quelques coussins galets livingstone de la même marque, une table et des tabourets troncs de christian Hooker et le tour est joué c’est 100% écolo et nature.Enfin, dans l’ensemble l’idée de départ de ce loft est bonne mais c’est a mon gout un peu trop froid.

  • Jérôme

    Je trouve l’idée plutôt sympa, mais trop minimaliste à mon goût.
    Sans trop en rajouter mais en gardant l’esprit « indoor », j’aurai légèrement accentué l’effet en plaçant la base des troncs dans un encaissement de quelques centimètre rempli de galets ou d’écorces…
    eventuellement ajouter 1 ou 2 spots pour éclairer ces troncs (comme on eclaire des arbres en extérieur).

    Et je suis d’accord que les interupteurs et enceintes gachent un peu l’effet.
    Des enceintes (ex: type BOSE) encartrées dans le tronc seraient d’1 meilleur effet.

  • J’aime bien l’idée

  • Frédéric

    Pour ma part je ne suis pas fan … L’idée est amusante mais ça s’arrête là. Je trouve que le concept des troncs crée un atypisme qui collerait bien à un lieu public particulier style bar branché, salle d’expo ou autre, mais de là à y vivre … ? Je crois que je m’en lasserai rapidement.

  • Christophe

    Je trouve l’idee très très bien, moi perso les HP sur les troncs ne me déplaisent absolument pas. Par contre je trouve l’idee de Jerome absolument superbe (les glats les spots) seraient du plus bel effet!! Bonne journée @ tous.
    TOF

  • Buzzi

    Génial, mais un peu trop blanc, ça fait hôpital et j’en viens, on a aussitôt envie de tout peindre en couleur autour de soi quand on rentre ! En plus il y a déco & co qui passe à la télé, cela fait bizzare de voir toute cette blacheur. mais cela donne de la lumière à un espace sombre.

  • fred

    A mon sens, pas très écolo comme démarche !

  • Mathieu J

    Tels qu’ils sont ici, les troncs n’apportent rien a l’espace. L’idee est bonne mais le choix de grosses sections alourdit considerablement le volume (surtout dans le salon/salle a manger) et tassent le plafond. Si ca n’avait tenu qu’a moi, j’aurais utilise des bouleaux, en gardant l’ecorce blanche. Cela aurait permis de partitionner les volumes et de donner un sens a la demarche, de creer des formes a l’interieur du volume ainsi que d’utiliser des eclairages de sol un peu plus subtils. Le tout sur un plancher bois type Dynesen.
    Je passe sur les interrupteurs et enceintes car je trouve qu’ils gachent absolument le concept, mais encore une fois, la question ne se serait pas posee si les sections de bois etaient plus fines.
    Je ne suis pas convaincu non-plus par l’utilisation du plexiglass (nottamment dans la chambre ou l’on se rend compte que les finitions sont a revoir).

  • couti

    c’est vraiment une idée d’urbains qui ne savent plus quoi faire pour avoir l’air… branchés ! plutôt lourdingue… au delà de l’aspect esthétique, on peut s’interroger : en quoi placer deux troncs d’arbres au milieu d’un salon rend-il la décoration  »écologique » ? surtout bourrés d’équipements high tech ? décidément l’écologie est vraiment mise à toutes les sauces…
    j’aurais bien aimé voir  »l’atelier d’artisans des années 1920 » qui a été supprimé pour faire cette réalisation. De l’art d’effacer de la mémoire les lieux ouvriers, les lieux vivants, les lieux du savoir faire manuel, pour en faire des boîtes glacées à l’image de cet appart censé illustrer la tendance  »indoor/outdoor » (?) qui consiste sans doute à éparpiller des écorces ou des branches achetées très cher dans un magasin pour habiller le concept d’une petite touche nature si tendance : un peu comme dans les parc centers avec les palmiers en pot !
    de plus ça n’a rien de précurseur. Cela fait belle lurette que les auto-constructeurs utilisent des troncs d’arbres dans l’aménagement intérieur (relire le magnifique  »Homework » de Lloyd Kahn) Ces arbres sont prelévés à proximité du chantier et s’intègrent dans une architecture réellement écologique. Ils y ont une place, une âme : en tant que charpente, pilier central, linteau de fenêtre, rampe d’escalier. Parfois même la maison ou la cabane a été construite autour de l’arbre vivant. Il y a de la vie, du sens, ce n’est pas un artifice de  »déco » et c’est toute la différence.

  • Béatrice

    Bonne idée ! Il ne manque plus que des tableaux végétaux pour égayer l’ensemble.

  • Micheline

    J’adore ! C’est clair, moderne, fonctionnel, mais malheureusement trop cher pour mes moyens.

Donnez votre avis !

Remarque 1 : La modération des commentaires est activée ainsi qu'un filtre anti-spam, ce qui peut décaler la publication de votre commentaire sur le site.

Remarque 2 : Pour que votre photo s'affiche dans les commentaires, il vous suffit de créer votre compte gratuitement sur Gravatar